Historique

Historique de l'Aiki Ju-Jitsu du Nintai Ryu

C’est en 1958 que Georges Serei, ceinture noire de judo et de ju-jitsu, déménage de la France et fonde à Montréal une des premières écoles de judo. Avec l’aide de ses 3 partenaires, Louis Arpin, Jacques About et Louis Blanc, ils s’installèrent donc à Outremont et donnèrent de suite naissance au dojo Hakudokan. L’année suivante, sous la recommandation du Collège des Ceintures Noires de France, ils fondent ensemble le Collège des Ceintures Noires, précurseur de Judo Québec et dont Georges Serei fut élu le premier président.  En 1957, Georges avait initié ses deux fils alors âgé de 4 et 6 ans au judo, arrivé en sol canadien, il leur enseigne dès lors méthodiquement le judo et le ju-jitsu dans le dojo Hakudokan ainsi que dans celui qu’il installe à la maison familiale. C’est ainsi que Pascal et André-Jacques, dans les traces de leur père, commencent une pratique des arts martiaux qui guidera leur vies.

Des heures, des jours, des années d’entraînements assidus et continus de plusieurs arts martiaux les mèneront sur une voie dure et longue, celle du Budo. Leurs rencontres répétées avec de nombreux grands maîtres contemporains du judo, du karaté, du ju-jitsu, de l’aikido, de l’aikibudo, du kobudo et de la savate-boxe française, leurs besoins incessants de recherches personnelles, leurs sens du combat, la nécessité d’approfondir les connaissances et la compréhension des principes martiaux, leurs ont permis d’assimiler pleinement la voie du Budo.

Une pratique intensive et constante, la dextérité dans plusieurs styles différents et leurs expériences de vie les amènent à réfléchir sur les arts martiaux. Maître Pascal Serei décide de concevoir un art de combat, un art d’autodéfense, respectant la tradition ancienne mais adapté à un monde moderne, une mise à jour spécifique de l’Aiki Ju-Jitsu. Il consulte avec Georges et André-Jacques Serei puis il fonde et développe une nouvelle École sous la dénomination de : Aiki Ju-Jitsu du Nintai Ryu, école de la persévérance. Persévérance dans l’étude et la pratique du budo et dans l’amélioration de soi. Pour Kyoshi Pascal Serei, spécialiste en protection des personnalités du monde des affaires, du monde artistique et des dignitaires et spécialiste en techniques d’interventions physiques, directeur technique du Nintai Ryu, l’Aiki Ju-Jitsu se doit d’être complet et d’une efficacité absolue, il doit être pratiqué de façon réaliste mais sécuritaire. Art martial intégral contemporain, efficacité totale, bienfait physique, santé, entraide mutuelle, voila ce qui résume le Nintai Ryu.

Experts reconnus par des fédérations internationales telles que l’International Budo Association (IBA), la World Kobudo Federation (WKF), la Yoseikan World Federation (YWF), la Yudansha Ju-Jitsu Federation (YJJF), la World Takeda-Ryu Marotokan Federation (WTMF), Pascal Serei, Kyoshi 8ème dan et André-Jacques Serei, 7 ème dan, dirigent régulièrement des stages de hauts niveaux.

À 89 ans, Georges Serei, Kyoshi 8ème dan s’entraîne et enseigne toujours assidument à l’Aiki Ju-Jitsu du Nintai Ryu.